Centre de Recherche sur le Poétiques du XIXe siècle

Doctorat

Docteurs

    Ludivine Brehier

    Thèse soutenue : 

    La Superstition dans les contes fantastiques français du dix-neuvième siècle

     

    Ludivine Brehier a fait ses recherches sous la direction de M. Paolo Tortonese.

     

    Au sein de cette forme concise du récit elle a tenté de cerner l’impact dégagé par la collision de ces deux ennemis de la « raison raisonnante ». Fantastique et superstition collaborent sous la plume de nos auteurs, et témoignent d’un temps où l’imaginaire est à la recherche d’un nouveau souffle littéraire. L’intérêt accru des intellectuels pour les sciences occultes (cabale, sorcellerie, lycanthropie et autres croyances en tous genres) a progressivement amené nos auteurs en direction du surnaturel, faisant écho au cœur même de la littérature. C’est ainsi que la nouvelle fantastique, très en vogue à l’époque, fit honneur à la superstition. A l’aide d’un corpus riche d’une trentaine d’auteurs - allant d’un Cazotte jusqu’à un Apollinaire - et de textes choisis, elle a mis en évidence le rôle apporté par la présence de la superstition dans le travail d’écriture du fantastique, pour lequel il faut fuir la réalité, sans pour autant s’en écarter… Une incursion dans les méandres de la pensée des auteurs, reflets de la société du 19ème siècle.

    Publications