Centre de Recherche sur le Poétiques du XIXe siècle

Doctorat

Doctorants

  • Titre de la Th├Ęse: Du côté de Vinteuil

Arthur Morisseau

 Sous la direction de Cécile Leblanc-Guicharrousse et de Vincent Cotro

 

 

Résumé

 

Cette thèse se propose de mettre en lumière le personnage du compositeur Vinteuil dans À la Recherche du temps perdu de Marcel Proust, dans un double mouvement rétrospectif et prospectif inédit et global. Il s'agit tout d'abord de revenir sur les influences préexistantes à l'élaboration du personnage puis d'éclairer cet être qualifié de « vieille bête » (Du côté de chez Swann, éd. Gallimard, page 211), pour alors montrer l'originalité de ce personnage de compositeur fictif face à ses semblables issus des littératures européennes du tournant du siècle et s'interroger sur sa réception dans les écrits du XXe et du XXIe siècles. Il faut ensuite réfléchir à l'altérité et à l'interpénétration du langage musical et du langage littéraire chez Marcel Proust, afin de pouvoir étudier la partition littéraire attribuée à Vinteuil qu'il déploie sur des dizaines de pages sans que l'on sache ce qu'il en est à l'oreille. « S’il y a eu des clés, il y a longtemps que je les ai perdues », répondait Proust à son ami Jacques-Benoist Méchin en évoquant son roman (Retour à Marcel Proust, éd. Pierre Amiot, page 197). Cette réflexion trahit la nécessité de réinventer ces clés à sa suite, à travers le paradigme de la musique. Il conviendra enfin de convoquer ces compositeurs, interprètes et improvisateurs d'horizons variés qui tentent aujourd'hui de redonner vie à la melophrasis proustienne et de déchiffrer leurs recréations musicales.

 

 

Publications