Centre de Recherche sur le Poétiques du XIXe siècle

Doctorat

Doctorants

  • Titre de la Th├Ęse: Contes et nouvelles d'Emile Zola : une relecture sociologique

Nicoletta Agresta

 

Directeurs: Agnese Silvestri (Università degli Studi di Salerno) et Eléonore Reverzy (Sorbonne Nouvelle – Paris 3)

Résumé:

La publication des contes et des nouvelles accompagne Zola sur une grande partie de sa carrière, dès 1859 et jusqu’en 1880. Considérant la constance chronologique qui n’exclut que les vingt dernières années d’activité de l’écrivain, on peut se convaincre de l’incontestable valeur du corpus des nouvelles qui ont été, jusqu’à aujourd’hui, ternies par le succès et la grandeur des Rougon-Macquart et qui ne sont généralement considérées qu’en terme de support génétique pour l’exégèse des romans principaux. Le but principal de ce projet de recherche est une relecture en termes sociologiques du corpus des nouvelles de Zola, de façon à faire ressortir les traits fondamentaux et le parcours évolutif de l’œuvre générale de l’écrivain. Mettant de côté la validité et l’importance que les nouvelles offrent à la critique en tant que support génétique, on essayera plutôt de considérer le corpus des nouvelles comme un ensemble autonome et à part entière, doté d’une logique et d’une structure propres, capable d’offrir une analyse innovante des étapes fondamentales ayant marqué l’évolution artistique de l’écrivain et les différentes étapes de la conception de l’usage de la littérature.

Le corpus de nouvelles donne la possibilité d’analyser sous un angle nouveau les métamorphoses personnelles et artistiques de l’écrivain, à travers l’étude des postures auctoriales adoptées et l’engagement de l’écrivain dans la presse de l’époque.

L’analyse différente, non strictement littéraire de cette recherche, faite à travers une approche sociologique qui prend en considération des domaines et des aspects négligés jusqu’à aujourd’hui, veut être la clé de voûte de cette étude qui a pour but de donner l’importance qu’elle mérite à ce domaine injustement oublié, la nouvelle, en essayant de lui reconnaître, au moins en partie, la valeur et la dignité artistique méritée, afin d’éveiller l’intérêt de la critique à son égard.

Publications